Règles liturgiques du Temps de la Passion

Le temps de la Passion

Afficher l'image d'origine

Le samedi veille du dimanche de la Passion, avant les vêpres, on couvre d'un voile violet les croix, statues et images de Notre-Seigneur et des saints qui se trouvent sur l'autel et dans toute l'église. Il n'est pas permis de décorer ces voiles, pas même d'une croix. L'obligation de voiler les statues et images concerne seulement celles qui sont un objet de vénération, à l'exclusion des tableaux du chemin de croix, des anges adorateurs, des peintures murales et des images des vitraux. Toutefois on peut porter dans les processions des statues découvertes et laisser découverte aussi pendant le mois de mars la statue de saint Joseph en dehors de l'autel. Les croix restent voilées jusqu'au moment où l'on découvre le crucifix à l'office du Vendredi saint, les statues et images jusqu'au Gloria de la messe du Samedi saint ou même jusqu'après la messe, si l'on ne peut pas les dévoiler facilement après le Gloria.

         La rubrique du missel prescrivant d'omettre pendant le temps de la Passion le psaume Judica, le Gloria Patri à la fin de l'Asperges, de l'introït et du Lavabo, ne concerne que les messes de la férie et du dimanche. De même, on n'omet le Gloria Patri à l'invitatoire et aux répons que dans l'office de Tempore, non aux offices de fêtes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire