Citation

S.S. le pape "émérite" Benoît XVI et son frère aîné, Mgr Georg Ratzinger,
le 16 avril dernier à l'occasion des 89 ans de Sa Sainteté.

Dans une interview publiée en 1977 par la revue Communio (Cahier n° 6) le cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI, estimait déjà que « malgré toutes ses qualités, le nouveau missel a été édité comme s’il était un ouvrage revu et corrigé par des professeurs, et non l’une des phases d’une évolution continue. Jamais, poursuit-il, chose semblable ne s’est produite : cela s’oppose à l’essence même de l’évolution de la liturgie. C’est ce seul fait qui a fait naître l’idée absurde que le concile de Trente et Pie V auraient eux-mêmes rédigé un missel il y a quatre cents ans » et Joseph Ratzinger de conclure : « la liturgie ne naît pas de décrets et l’une des faiblesses de la réforme liturgique post-conciliaire réside sans aucun doute dans le zèle des professeurs qui, de leur bureau, mettent en oeuvre un travail qui nécessiterait une croissance vivante ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire