Citation

"L'idée d'après laquelle un pape affaibli et fatigué devrait se démettre n'est pas d'inspiration surnaturelle, mais naturaliste, car elle nie l'aide décisive apportée au pontife romain par le Saint-Esprit, Qui n'est alors qu'improprement invoqué. Le naturalisme se transforme sur ce point en son contraire : en un fidéisme d'empreinte piétiste pour lequel l'action envahissante du Saint-Esprit absorbe la nature humaine et devient l'élément régénérateur de la vie de l'Eglise. Il s'agit d'hérésies anciennes qui refleurissent de nos jours, y compris dans les milieux les plus conservateurs".

Pr Roberto de Mattei 
"L'Esprit et le prochain conclave", in Correspondance européenne n° 1283 (6 mars 2013)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire