Saint Empire Romain Germanique

Coat of arms of Charles IV, Holy Roman Emperor.svg
7e centenaire de la naissance de 
l'empereur Charles IV (1316-1378)

Portrait de Charles IV (détail du couronnement), par Maître Théodoric

   Ce 14 mai 2016 marquait le 7e centenaire de la naissance de l'empereur Charles IV du Saint-Empire (1416-1478), roi de Bohême, de la Maison de Luxembourg.
   Baptisé Venceslas, il prit finalement le nom de son parrain Charles IV le Bel (1294-1326), roi de France et de Navarre (1322) et dernier Capétien direct, à la Cour duquel il fut élevé sept ans (1323-1330). On lui fait épouser Blanche de Valois.
   Dès quinze ans, il guerroie auprès de son père en Italie, où il est régent des possessions de sa Maison. Margrave de Moravie (1333) en tant qu'héritier de la Couronne de Bohême, il est de fait régent en l'absence de son père.
Roi de Bohême.
Armoiries de l'empereur Charles IV
Empereur romain
germanique.
   Elu roi des Romains (1346), contre Louis IV de Wittelsbach, il est couronné à Bonn, et surnommé "rex clericorum" (roi des clercs) du fait du soutien du pape Clément VI. Il devient roi de Bohême l'année suivante, puis comte de Luxembourg (1347-1453), couronne qu'il cède ensuite à son frère Venceslas Ier, et enfin roi de Germanie (1349).
   En 1355, à Rome, il est couronné roi des Romains à l'Epiphanie, et empereur romain germanique à Pâques, puis roi d'Arles dix ans plus tard.
La Bulle d'or (1356).
   Le 10 janvier 1356, il codifie l'élection des empereurs romains germaniques par la Bulle d'Or. L'élection se fait par le vote (à la majorité des voix) de sept princes, dont trois ecclésiastiques :
-l'archevêque de Cologne,
-l'archevêque de Mayence,
-l'archevêque de Trèves,
-le roi de Bohême (Maison de Luxembourg),
-le comte palatin du Rhin (Maison de Wittelsbach),
-le margrave de Brandebourg (Maison de Wittelsbach),
-le duc de Saxe (Maison de Wittenberg).
   Les électorats deviennent indivisibles, transmis par primogéniture. L'élu, tout en demeurant roi des Romains (titre capétien), devient automatiquement empereur et n'a plus besoin en soi du couronnement par le pape, marque de la sécularisation de l'empire, ce que rejette le pape Innocent VI. Aix-la-Chapelle devient lieu exclusif du couronnement. Les électeurs deviennent conseillers, ce qui éloigne le risque d'anti-roi.
Château-fort de Prague.
   Malgré la Bulle d'Or, Charles IV soutient fortement l'Eglise et la Papauté (ce qui engendre l'opposition de la Ligue de Souabe). Son règne marque l'âge d'or de la Bohême, qui devient le centre culturel et administratif de l'empire ; Prague devient archevêché (1344), la cathédrale est reconstruite, l'Universitas Pragensis (puis Karlova) devient la première du monde germanique (1346) la Nouvelle Prague est fondée (1348) par le doublement en espace de la ville, et le château-fort de Karlstejn fondé, le pont Charles (1357) remplace un autre pont détruit par une inondation en 1342.
Cathédrale de Prague.
   Il conseille son neveu Charles V de France à Metz (1356) et le visite encore en 1378. Il aura eu successivement quatre épouses, dont les deux dernières lui donneront chacune un fils héritier : le roi de Germanie Venceslas l'Ivrogne et l'empereur Sigismond Ier, dernier empereur non-habsbourg. Il fut beau-frère de Philippe VI (par son épouse Blanche, demie-soeur du roi) et de son fils Jean II (par sa soeur Bonne de Luxembourg). Premier grand prince chrétien à avoir écrit son autobiographie, l'empereur Charles repose dans la cathédrale Saint-Guy de Prague.


Ancêtres de l'empereur Charles IV [Source]
32. Waléran III de Limbourg
16. Henri V de Luxembourg
33. Ermesinde Ire de Luxembourg
8. Henri VI de Luxembourg
34. Henri II de Bar
17. Marguerite de Bar
35. Philippa de Dreux
4. Henri VII du Saint-Empire
36. Bouchard d'Avesnes
18. Baudoin d'Avesnes
37. Marguerite de Constantinople
9. Béatrice d'Avesnes
38. Thomas de Coucy
19. Félicité de Coucy
39. Mahaud de Rethel
2. Jean Ier de Bohême
40. Henri II de Brabant
20. Henri III de Brabant
41. Marie de Hohenstaufen
10. Jean Ier de Brabant
42. Hugues IV de Bourgogne
21. Adélaïde de Bourgogne
43. Yolande de Dreux
5. Marguerite de Brabant
44. Guillaume II de Dampierre
22. Gui de Dampierre
45. Marguerite de Constantinople
11. Marguerite de Dampierre
46. Robert VII de Béthune
23. Mahaut de Béthune
47. Élisabeth de Morialmez
1. Charles IV du Saint-Empire
48. Ottokar Ier de Bohême
24. Venceslas Ier de Bohême
49. Constance de Hongrie
12. Ottokar II de Bohême
50. Philippe de Souabe
25. Cunégonde de Souabe
51. Irène de Byzance
6. Venceslas II de Bohême
52. Michel Ier de Kiev
26. Rostislav IV de Kiev
53. Marie de Galicie
13. Cunégonde de Slavonie
54. Béla IV de Hongrie
27. Anna de Hongrie (en)
55. Marie Lascaris
3. Élisabeth de Bohême
56. Rodolphe II de Habsbourg
28. Albert IV de Habsbourg
57. Agnès Hohenstaufen
14. Rodolphe Ier du Saint-Empire
58. Ulrich de Kyburg
29. Edwige de Kybourg
59. Anna de Zähringen
7. Judith de Habsbourg
60.
30. Bouchard V de Hohenberg
61.
15. Gertrude de Hohenberg
62.
31. Mathilde de Tübingen
63.


Prix International Charles IV

A l'occasion du 7e centenaire de la naissance de l'empereur Charles IV, S.A.R. le grand-duc de Luxembourg a reçu à Prague le 13 mai dernier le prix international Charles-IV, décerné tous les deux depuis 1993, en présence du Premier ministre tchèque, S.Exc. M. Sobotka. [Source]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire