1416 - 15 juin - 2016

6e centenaire de la mort du duc de Berry

Jean Ier le Magnifique
(1340-1416)

Résultat de recherche d'images pour "Jean de Berry"


Coa Jean de Berry (1340-1416).svg   Jean, duc de Berry est né au château de Vincennes le 30 novembre 1340, il était le troisième fils du roi de France Jean le Bon et de Bonne de Luxembourg. S'il n'est jamais monté sur le trône, Jean de Berry avait pour frère, le roi Charles V. Il perdit sa mère de la peste noire alors qu'il n'avait que 12 ans. Il fut formé avec son frère, le futur duc de Bourgogne. C'est en 1360 qu'il reçut en apanage les duchés de Berry et d'Auvergne et 9 ans plus tard, Charles V ajouta le Poitou que le duc de Berry avait regagné sur les Anglais.
   Son action politique se développa surtout après la folie de Charles VI ; il était d'un naturel conciliateur, et avait de réels talents diplomatiques, il négociait avec l'Angleterre, mit fin au Grand Schisme qui divisait la Chrétienté d'Occident et chercha à rétablir la paix dans le Royaume à la suite des éternelles rivalités entre Bourgogne et Orléans.
   Vers 1356, à 16 ans, il prit les armes contre les Anglais du Prince Noir, et fit alors connaissance avec la ville de Bourges. Mais en septembre, c'était le désastre de Poitiers, et "mon père gardez-vous à droite, gardez vous à gauche" : le roi et Philippe furent faits prisonniers des Anglais.
   Le duc de Berry est donc Fils de roi, frère de roi et oncle de roi. En 1359, le 17 octobre, Jean de Berry épousa Jeanne d'Armagnac, et mit le pape devant le fait accompli. Afin de permettre au roi Jean le Bon prisonnier de revenir en France, Jean de Berry prit la place du roi et se retrouva otage à Londres. Lorsque le roi revint à Londres, Jean fut le seul fils à rester avec le roi. Cette prison était tout de même dorée, Il fut très sensible à la courtoisie du roi Edouard III qui organisait des fêtes et des joutes pour les exilés.
   En 1407, après l'assassinat de Louis d'Orléans, il devint le chef de la faction dite des "Armagnacs", lesquels étaient particulièrement détestés par le peuple de Paris. Son château de Bicêtre sera pillé. En 1412, il fut assiégé à Bourges par les Bourguignons. Il participa à la guerre contre les Anglais et à la fin de sa vie, en 1415, il assista de loin au désastre d'Azincourt. 
   Jean de Berry fut un bâtisseur tout au long de sa vie. On lui doit des monuments remarquables mais, malheur de l'Histoire, peu sont arrivés intacts jusqu'à nous. Il construisit la Sainte Chapelle de Bourges, il embellit le palais de Poitiers, restaura celui de Clain. Comme il voyageait beaucoup, il aimait se retrouver "chez lui", c'est à dire sur une de ses terres, d'où les résidences de Nonette en Auvergne, Lusignan en Poitou, Genouilly en Berry, mais aussi Giens, Montargis, Etampes et Dourdan. A Paris il possédait l'hôtel de Nesle et le château de Bicêtre ainsi que cette merveille située à 15 kilomètres de Bourges, le château de Mehun-sur-Yèvre.
   Son maître d'oeuvre, pour une part importante de ces édifices fut Guy de Dammartin. Jean de Berry aimait la compagnie des artistes, comme André Beauneveu le sculpteur ou Paul de Limbourg à qui l'on doit une partie des Très Riches Heures du duc de Berry.
   Jean de Berry aimait les livres et les beaux livres. Il lui arrivait d'en acheter, mais aussi d'en faire fabriquer. Sa bibliothèque était une des plus belles de France, sans égaler celle de son frère au Louvre, Charles V, mais il avait la qualité des livres et des manuscrits.On a dit de lui qu'il était "le prince des bibliophiles français". Il demeure pour la postérité le commanditaire des Très riches Heures du duc de Berry, achevées après sa mort.

Afficher l'image d'origine
Scène de la vie ordinaire près du château.

Chute des anges rebelles.

Purification de Notre-Dame.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire