Histoire

1216 - 2 juin - 2016

Il y a 8 siècles, Louis VIII de France 

devenait roi d'Angleterre

Afficher l'image d'origine

C'est la seule fois dans l'Histoire où ce blason écartelé de France et d'Angleterre est légitime !


Sacre de Louis VIII, mais en France (6 août 1223).
Surnommé « le Lion », c'est pendant le règne de son père que le futur Louis VIII obtient sa renommée en remportant sur Jean sans Terre, roi d'Angleterre, la victoire de La Roche-aux Moines en 1214. Les barons anglais, révoltés contre Jean sans Terre, promettent alors au prince Louis de lui donner la couronne d'Angleterre, étant d'ailleurs l'époux de Blanche de Castille, petite-fille de feu le roi Henri II d'Angleterre. Acceptant cette demande, Louis débarque sur les côtes anglaises avec 1 500 soldats français auquel s'ajoutent des mercenaires anglais, arrive à Londres le 2 juin 1216, il se fait proclamer roi d'Angleterre (mais pas couronner car il n'y a pas d’archevêque disponible pour effectuer l'onction) et prend rapidement le contrôle du sud du pays.

Afficher l'image d'origineComme Jean sans Terre meurt peu après, les barons anglais, plutôt que d'avoir affaire à un prince énergique comme Louis qui risquait de les entraver, se prononcent en faveur d'Henri III, fils de Jean sans Terre. Louis continue la guerre, mais il est battu sur terre à Lincoln en mai 1217, puis sur mer en août à la bataille des Cinq îles, lorsque les renforts que lui envoie Blanche de Castille sont anéantis. Le 11 septembre 1217, lors de la signature du traité de Lambeth, il doit alors renoncer à ses prétentions en contrepartie d'une forte somme d'argent.
Plus tard, après avoir été sacré roi de France, sous prétexte que la cour d’Angleterre n’avait toujours pas exécuté toutes les conditions du traité de 1217, Louis VIII, profitant de la minorité d'Henri III, décide de s’emparer des dernières possessions anglaises en France. Au cours d’une campagne rapide,Louis VIII s’empare de la majorité des terres de l’Aquitaine. Les villes du Poitou, de la Saintonge, du Périgord, de l'Angoumois et d'une partie du Bordelais tombent les unes après les autres. Henri III ne possède plus en France que Bordeaux et la Gascogne qui ne furent pas attaquées, et les îles Anglo-Normandes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire