Actualités de l'Eglise

France
Tricentenaire de la mort de S. Louis-Marie Grignion de Montfort
A l'occassion de la clôture du tricentenaire de la mort de S. Louis-Marie Grignion de Montfort (1716), S.Exc.R. Mgr Jean-Paul James a prononcé l'homélie suivante :
capture-decran-2016-09-15-a-22-17-16

capture-decran-2016-09-19-a-07-23-05Réception par une banque... dans une cathédrale !
Le 15 septembre, fête de Notre-Dame des 7 Douleurs, les fidèles ont pu constater l'installation d'un buffet et de caisses de champagne dans les bas-côtés de la cathédrale de Bayeux (Normandie), pour une réception de la Société Générale après la fermeture "exceptionnelle" de l'édifice à 18h30 selon les panneaux. (source)

Rome
Mort de l'exorciste de Rome
Afficher l'image d'origineDon Gabriel Amorth, fameux exorciste de l'archidiocèse de Rome depuis 1986, vient d'être rappelé à Dieu ce 16 septembre à l'âge de 91 ans, de complications pulmonaires. Né à Modène en 1925, ordonné prêtre à Rome en 1954, fondateur et président de l'Association internationale des Exorcistes (1990-2000), il venait, ce 8 septembre, de recevoir la "médaille de la Libératon" des mains du préfet de Rome. Attaché à l'ancien rituel de l'exorcisme (il y en a un nouveau depuis 2004), il rappelait régulièrement à tous l'existence des démons et de leur action malfaisante sur le monde, n'ayant pas hésité à affirmer que des Satanistes existaient au Vatican-mêmeRequiescat in pace et qu'il intercède pour notre pauvre monde si infesté par les démons.
Le Pape reçoit les 108 nonces...
S.S. le Pape a reçu du 15 au 17 septembre ses ambassadeurs, les nonces apostoliques, qui sont au nombre de 108 dans le monde entier (103 avec la dignité archiépiscopale et 5 monsignori ; 2 étant absents de cette rencontre). (source)
...et des survivants de l'attentat de Nice
Nice (par son maire et son président de métropole, MM. Pradal et Estrosi) affrète ce samedi 24 septembre deux avions pour permettre à 150 blessés ou proches (39 familles représentant 52 victimes) de rencontrer à midi le Saint-Père lors d'une audience privée. L'attentat de Nice, commis par un "Musulman bisexuel", avait fait, le 14 juillet dernier, 86 morts et 434 blessés.


mgr-ivan-jurkovicDéfense des personnes âgées par le Saint-Siège auprès de l'O.N.U.

Les personnes âgées « enrichissent la société », elles sont « une source de sagesse et une grande ressource », a affirmé S.Exc.R. Mgr Ivan Jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège, lors de la 33ème Session du Conseil sur les droits humains, sur les droits des personnes âgées, à Genève, le 14 septembre 2016. « Les arrangements existants pour protéger les droits humains des personnes âgées sont inadéquats », a-t-il dénoncé en plaidant pour « des mesures spécifiques pour fortifier le régime de protection international ».

Triple Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie
     Le 17 août, par un Motu proprio, S.S. le Pape a décidé de fusionner les Conseils pontificaux pour les Laïcs et pour la Famille en un unique dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie : il a pris effet ce 1er septembre avec comme Préfet l'évêque de Dallas (depuis 2007), S.Exc.R. Mgr Kevin Farell (68 ans), ancien Légionnaire du Christ.
     Le président du Conseil pontifical pour la Famille, S.Exc.R. Mgr Vincent Paglia (photographie ci-contre), devient président de l'Académie pontificale pour la Vie et grand-chancelier de l'Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille. Il a reçu ce chirographe du Pape :
« Depuis le Concile Vatican II jusqu'à aujourd'hui le Magistère de l'Église sur ces questions s'est développé de façon ample et approfondie. Et le récent Synode sur la famille, avec l'Exhortation Apostolique Amoris Laetitia, a encore élargi et approfondi le contenu. Il est de mon intention que les Instituts placés sous ta direction s'engagent de manière renouvelée dans l' approfondissement et la diffusion du Magistère, faisant face aux défis de la culture contemporaine ». 
Le dessous des cartes : ici.

Nouveau Dicastère pour le service du développement humain intégral
Le 31 août était annoncée l'unification en un seul Dicastère "pour le service du développement humain intégral" (qui prendra effet en janvier prochain) : des Conseils pontificaux pour les Migrants, "Justice et paix", Cor Unum, et de la pastorale des opérateurs sanitaires. Présidé par S.Em.R. le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, le nouveau dicastère comprendra une section d'une importance évidente, consacrée aux réfugiés et aux "migrants", « placé ad tempus  [pour le moment, NDLR] (lit-on dans le 'motu proprio') sous la direction du Souverain Pontife qui l'exercera de la façon qu'il juge appropriée ». Analyse.

Gênes, Assise, la Suède...
Le Congrès eucharistique national italien se tient à Gênes du 15 au 18 septembre. C'est la première fois depuis "le Concile" que l'évêque de Rome et primat d'Italie n'y participe pas. Les voyages du Saint-Père sont : à la Foire de Rome, Congrès mondial de cardiologie (31 août), à la célébration - (organisée le 19 septembre par la Communauté Sant'Egidio) du 30e anniversaire de la 1re rencontre inter-religieuse tenue dans cette ville (c'est l'imam de Perugia, Abdel Qader Moh'd, qui l'a révélé) et le voyage historique en Suède le 30 octobre pour célébrer Luther. Analyse.

Réhabilitations
ÁLVAREZ VALDÉS. Por esa condena, el biblista abandonó el ministerio sacerdotal para poder seguir enseñando.
     Le Souverain Pontife a réhabilité sans contrepartie son compatriote, le théologien argentin Ariel Álvarez Valdés, rationaliste biblique suivant les traces du luthérien Rudolf Bultmann, et ayant perdu le droit d'enseigner pour neuf thèses incriminées par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Il avait ensuite quitté le Sacerdoce.
     En décembre 2015, cela avait été le cas - pour vice de forme du décret d'excommunication - de l'abbé brésilien Cicero Romao Batista (1844-1934), excommunié en 1891 pour rébellion contre la discipline ecclésiastique (et invention d'un faux miracle eucharistique) puis engagé en politique ("social-chrétien" qu'il était) mais canonisé en 1974... par l’“Eglise Brésilienne Apostolique”, secte schismatique.
     "A cela s’ajoute une série de signes d’un rapprochement avec la théologie de la libération, comme la visite du pape François, en juillet 2015, sur la tombe du jésuite marxiste Luis Espinal Camps, en Bolivie, et la béatification contestée de l’archevêque Oscar Romero, en mai 2015, à San Salvador. Le pape François a reconnu, comme un martyre in odium fidei, la mort de l’archevêque, assassiné dans son église par un des soldats de la dictature militaire de l’époque. C’est précisément ce point que son prédécesseur Benoît XVI avait mis en doute, suspendant la procédure de béatification" (source).
     Le 12 août 2016, l’ex-Université pontificale catholique du Pérou a fait savoir, par un communiqué de presse, qu’elle a de nouveau le droit de s’appeler officiellement “catholique” et de porter le titre honorifique d’université “pontificale”. La Pontificia Universidad Catolica del Peru (PUCP) fut fondée en 1917 par le R.P. Jorge Dintilhac, S.S.C.C. (Congrégation des Sacrés Coeurs de Jésus et Marie et de l’adoration perpétuelle du Saint-Sacrement), qui en fut recteur jusqu’à sa mort en 1947. En 1942, le pape Pie XII la fit  “Université pontificale”. Le grand-chancelier en est l’archevêque de Lima, et 25 000 élèves y étudient.
Depuis les années 60, Gustavo Guttierez, qui a fondé et donné son nom à la théologie marxiste de la libération enseignait à l’université. Des conflits avec l’autorité ecclésiastique éclatèrent du fait de différentes initiatives et de certains enseignants. Sous l’épiscopat de l’archevêque de Lima et primat du Pérou, le cardinal Juan Luis Cipriani Thorne, le conflit se durcit. Le cardinal, en tant que grand-chancelier, reprocha à l’université de ne plus se distinguer des universités laïques ni par ses activités ni par son enseignement et la somma de retrouver le profil catholique perdu. Le cardinal renvoyait à Ex corde Ecclesiae, la Constitution sur l’enseignement supérieur, promulguée en 1990 par le pape Jean-Paul II et demandait son application. 
Comme le recteur Marcial Antonio Rubio Correa, qui fut ministre de l’enseignement après la destitution du président Alberto Fujimori, faisait la sourde oreille, une enquête fut ouverte par le Vatican. En 2012, le pape Benoît XVI envoya un visiteur apostolique, le cardinal Peter Erdö, archevêque de Eztergom-Budapest. Comme les requêtes de celui-ci n’eurent pas d’effet, le Vatican mit l’université devant un ultimatum, en vue de la mise en application des dipositions de 1990. Après l’expiration de cet ultimatum, l’université se vit retirer sa reconnaissance comme institution d’enseignement supérieur “pontificale” et “catholique”. 
Le recteur Rubio Correa persista néanmoins dans la confrontation et déclara qu’il garderait la dénomination complète Pontificia Universidad Católica del Perú parce que c’était là le nom de l’université tel qu’il était reconnu et enregistré par l’Etat péruvien, indépendamment du droit de l’Eglise. Dans les publications catholiques, on faisait, depuis lors, précéder d’un “ex“ le nom de l’université.
Quatre ans plus tard, tout a pris un tour différent. Le pape François a fait savoir à la conférence épiscopale péruvienne, par l’intermédiaire du cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin que l’Université pouvait à nouveau s’appeler “pontificale “ et “catholique”. Les évêques devaient réintégrer les plus hautes instances de l’université. Le 12 août, la Conférence épiscopale a exécuté le souhait du pape. Une délégation officielle a rendu visite au rectorat pour communiquer officiellement la décision pontificale. Le recteur est toujours le juriste Marcial Antonio Rubio Correa. [...] 
En août 2012, les évêques avaient encore défendu le cardinal Cipriani Thorne contre des “accusations non fondées”, répandues par les médias qui soutenaient le combat du rectorat contre l’Eglise. Les évêques déclaraient alors vouloir protéger les étudiants “qui voulaient conserver à l’université leur identité catholique”. Quatre années plus tard, leur “identité catholique” ne semble plus être en danger.  
Le grand perdant de ce conflit est, outre la crédibilité de l’Eglise et un profil catholique bien affirmé, le cardinal Cipriani Thorne, que le pape François n’a pas associé à sa décision. Le public a ainsi l’impression que le primat du Pérou, de concert avec Benoît XVI, a provoqué gratuitement un conflit absurde, puisqu’il n’y avait manifestement aucune raison de retirer ses titres à l’université. [...] 
Membre de l’Opus Dei, [...] par sa personnalité et son intelligence, le cardinal demeure, certes, la figure marquante de l’Eglise catholique de son pays, mais il est est de plus en plus isolé. C’est un secret de polichinelle qu’un groupe de ses confrères dans l’épiscopat aspire à son éméritat. Le cardinal aura 75 ans à la fin du mois de décembre 2018" (source).
Rumeurs d'un prochain Synode sur le Sacerdoce...
en 2018-2019, pour faire supprimer le célibat sacerdotal, inscrit sur l'agenda de l'actuel pontificat. Ici.

650 000 $
C'est la somme allouée, selon les révélations de mails volés et publiés mais sans succès dans la presse en mai 2015 par le Conseil d'administration de l'Open Society du milliardaire Georges Soros pour la visite du pape François aux Etats-Unis. Esquisse rapide de la stratégie : « La première visite du pape François aux États-Unis en Septembre inclura un discours historique au Congrès, un discours à l'ONU, et une visite à Philadelphie pour "la rencontre mondiale des familles". Afin de profiter du moment, nous appuierons les activités de PICO pour impliquer le pape dans les questions de justice économique et raciale; nous utiliserons l'influence du cardinal Rodriguez, premier conseiller du pape, et nous prévoyons d'envoyer une délégation en visite au Vatican, au printemps ou en été, pour lui faire entendre directement la voix des catholiques à faible revenu en Amérique ».
Résultat de recherche d'images pour "homs carte"

ndp-homsSyrie
Reconstruire la cathédrale de Homs
Alors qu'une explosion y a fait 5 morts le 7 septembre, la cathédrale melkite de Homs, ville en très grande partie détruite, l'A.E.D. appelle à aider sa reconstruction, après son utilisation longtemps comme caserne. (source)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire