Derniers Bourbons directs

Afficher l'image d'origine
Tombeaux des rois Louis XIX et Charles X, à Goritz en Slovénie.

Si enterrer les morts est une oeuvre de miséricorde, 
les faire reposer sur leur sol natal est une sorte de devoir moral.

Du retour prochain de Charles X


   Le dossier du transfert des corps de nos souverains Charles X, Louis XIX et Marie-Thérèse avance certainement.
   L'association Pour le retour à Saint-Denis de Charles X et des derniers Bourbons organisait en effet samedi dernier, 24 septembre, une conférence de presse en la mairie de Saint-Denis en France, en présence notamment de S.A.R. le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme et de S.A.S. le prince Charles-Henri de Lobkowicz (avant de rejoindre Parme pour le baptême du prince de Plaisance).
Goritz, le petit Saint-Denys.
   Après les démarches en ce sens de feu le roi Alphonse II auprès du président Mitterand en 1986, puis l'intervention favorable de son fils, S.M. Très-Chrétienne le roi Louis XX, et de l'Institut de la Maison de Bourbon, et soutenus par de nombreuses personnalités - dont le maire (communiste) de Saint-Denis -, MM. Julien Delorme, Nicolas Doyen et Julien Morvan, fondateurs de l'association "apolitique", ont expliqué à la presse aller contacter prochainement l'ambassade de Slovénie ainsi que les moines franciscains de Kostanjevica (à Nova Gorica, le "Goritz" autrichien aujourd'hui en Slovénie) en vue du retour des cendres des rois Charles X (1824-1836), Louis XIX (1836-1844) et de son épouse et cousine germaine la reine Marie-Thérèse de France (décédée en 1851), maintenant reçue l'approbation des services de l'Etat (qui voulaient être sûr de la non-opposition des défunts, de leur vivant, à leur transfert). Ne sont concernés ni Henri V, qui stipula hélas vouloir reposer auprès de son épouse (Marie-Thérèse de Modène) en ce "Saint-Denys de l'exil", ni sa soeur Louise, duchesse de Parme et Plaisance, dont le corps devrait rejoindre le caveau de la Maison de Parme.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine
Charles X, Louis XIX et Marie-Thérèse de France.

   Mort en 1824, le roi Louis XVIII fut quant à lui aussitôt inhumé à Saint-Denis. Son épouse, la reine Marie-Joséphine de Savoie, était décédée en 1810 en Angleterre, et inhumée en la cathédrale de Cagliari, au sud de la Sardaigne.
   La soeur de cette dernière, la reine Marie-Thérèse de Savoie, épouse de Charles X et décédée en 1805, repose quant à elle à Graz en Autriche. Espérons que l'association n'oublie pas ces souveraines...

> Vidéo du discours du président de l'association.


   Avec le projet de reconstruction de la flèche de Saint-Denys, la renommée de la basilique royale ne risque donc pas de tomber dans les oubliettes ces prochaines années, et c'est heureux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire