Citation

[Le "projet d'entrave numérique à l'avortement] "est un projet qui me parait très grave. D'abord en raison de son objet qui est la possibilité de rendre accessible à des femmes en détresse des possibilités de réfléchir et d'être accompagnées dans leur réflexion par rapport à l'avenir de leur grossesse et que c'est un guerre de religion où il est visible que l'objectif est de faire la promotion de l'avortement comme une issue normale d'une grossesse. Si la loi se met à faire la police sur internet il va falloir embaucher 10 000 fonctionnaires (...)
Quelle est l'obsession qui pousse le gouvernement à choisir le point précis de l'avortement comme point d'intervention plutôt que les sites de radicalisation terroriste ? Ca je ne sais pas".

Cardinal André Vingt-Trois
archevêque de Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire