Toussaint

Fête de tous les Saints

Solemnitas sanctissima (S. Alcuin)

Afficher l'image d'origine

Cliquez sur l'image pour accéder à un numéro de la Revue d'Histoire de l'Eglise de France
retraçant la liste des Saints de France jusqu'à saint Charlemagne.




File:Charlemagne receiving Alcuin who shows to him the manuscripts written by his monks.jpgSaints de France, priez pour nous !


D’origine irlandaise, la Solemnitas sanctissima (saint Alcuin, ci-contre présentant à saint Charlemagne les oeuvres de ses moines) de Tous les Saints commença à être célébrée en Angleterre au cours du VIIIe siècle. Elle gagna le continent aux abords de l’an 800. Selon Adon, l’empereur Louis le Pieux en prescrivit la célébration dans tout son empire (833). Elle est attestée à Rome au Xe siècle. Elle était célébrée partout à l’égal des plus grandes fêtes de l’année, avec jeûne préparatoire et vigile. Au XVe siècle, Sixte IV lui attribue une octave.



Placáre, Christe, sérvulis,
Quibus Patris cleméntiam
Tuæ ad tribúnal grátiæ
Patróna Virgo póstulat.
Soyez propice, ô Christ, à vos pauvres serviteurs,
pour qui la Vierge, leur patronne,
implore la clémence de votre Père,
auprès du tribunal de votre grâce.
Et vos, beáta per novem
Distíncta gyros ágmina,
Antíqua cum præséntibus
Futúra damna péllite.
Et vous, phalanges bienheureuses,
divisées en neuf chœurs,
éloignez de nous les maux passés,
présents et futurs.
Apóstoli cum Vátibus,
Apud sevérum Iúdicem
Veris reórum flétibus
Expóscite indulgéntiam.
Apôtres et Prophètes,
par vos instances auprès du Juge sévère,
obtenez son indulgence pour les coupables
qui pleurent si amèrement leurs péchés.
Vos, purpuráti Mártyres,
Vos, candidáti prǽmio
Confessiónis, éxsules
Vocáte nos in pátriam.
O vous, Martyrs empourprés,
et vous, saints Confesseurs,
dont la robe blanche symbolise la récompense de la foi,
appelez-nous dans la patrie, exilés que nous sommes.
Choréa casta Vírginum,
Et quos erémus íncolas
Transmísit astris, cǽlitum
Locáte nos in sédibus.
Chaste chœur des Vierges,
et vous, qui du désert êtes allés
habiter par delà les astres,
ménagez-nous des places au séjour des Bienheureux.
Auférte gentem pérfidam
Credéntium de fínibus,
Ut unus omnes únicum
Ovíle nos Pastor regat.
Faites disparaître la race des infidèles
du milieu des croyants,
afin que nous ne formions tous
qu’un troupeau, guidé par le Pasteur unique.
Deo Patri sit glória,
Natóque Patris único,
Sancto simul Paráclito,
In sempitérna sǽcula.
Amen.
Gloire à Dieu le Père
et au Fils unique du Père,
ainsi qu’à l’Esprit-Saint,
dans les siècles éternels.
Ainsi soit-il.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire