Citation

Le jeudi 15 décembre, l’Académie française accueillait l’écrivain d’origine russe Andreï Makine, auteur du « Dictionnaire amoureux de la Russie », prix Goncourt en 1982 pour « Dans la main de l’ange ».

« Quiconque connaît un peu la Russie sait à quel point ce pays est calomnié dans nos médias. [...] La désinformation est systématique. On ne parle que mafia, corruption, nouveaux riches. [...] Certes, ces plaies existent, en sommes-nous exempts nous-mêmes ? [...] 
     Et puis, quelle prétention, que de vouloir appliquer le modèle démocratique de notre société à un pays trente et une fois grand comme la France (…) qui a d’autres dimensions, d’autres problèmes, d’autres coutumes que les nôtres ».


Andreï Makine a répondu lors du traditionnel discours de réception, en plaidant en faveur de « l’entente franco-russe », retraçant les liens historiques, littéraires et spirituels entre les deux pays.

Il a également condamné « la guerre fratricide orchestrée (à Kiev) par les stratèges criminels de l’Otan et leurs inconscients supplétifs européens ».
Andreï Makine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire