Immaculée Conception

Immaculée Conception


Afficher l'image d'origine


a) la conception virginale et 
b) l'immaculée conception (ou conception sans tache)

1 - la conception virginale du Fils de Dieu incarné, c'est le fait que la T.Ste Vierge Marie donne vie à un homme (Jésus) sans l'intervention d'un homme (en l'occurrence St Joseph) et sans qu'il y ait acte "normal" de procréation : Marie restant vierge avant, pendant et après l'enfantement de Jésus.

2- la conception immaculée (c'est à dire sans tache : en latin = in privatif + macula qui signifie tache), c'est le fait que la Vierge Marie a été préservée du péché originel dans sa conception : le péché originel est transmis habituellement à tout nouvel homme conçu, par l'acte même de la procréation. Or se fondant sur le fait que l'ange salue la Vierge Marie par le terme de "kékaritoménè" (traduit en français par "pleine de grâces"), alors qu'elle n'a pas été baptisée et n'a donc pas été lavée du péché originel, mais qu'elle est cependant dans une plénitude de grâce (cad d'union à Dieu et de vie divine, ce qui n'est pas le cas de ceux qui ont le péché originel), l'Eglise catholique enseigne que la Vierge Marie a été préservée de la contamination du péché originel, qu'elle n'a pas été atteinte par lui : cette grâce ne pouvant venir que des bienfaits de la Rédemption accomplis par son Fils Jésus, elle a donc été préservée par anticipation du sacrifice de la Croix de l'héritage du péché originel.
Donc Anne et Joachim, qui ont procréé de manière naturelle, dans cet acte de procréation n'ont pas transmis à leur fille l'héritage du péché d'Adam. Et cela parce qu'eux-mêmes, purifiés par l'épreuve, la pénitence, la prière et l'union à Dieu, ont procréé comme Adam et Eve eussent dû procréer avant la faute : dans une pureté parfaite de coeur, de sentiments et d'âme, sans donner de prise à la concupiscence.
Et la raison de tout cela c'est que le Fils de Dieu ne pouvait pas s'incarner dans une mère qui aurait été atteinte par le péché : seule une femmme hors d'atteinte de la morsure du serpent des origines pouvait être mère du Verbe incarné.


Frère Maximilien-Marie du Sacré-Coeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire