18 janvier

Fête de la Chaire de S. Pierre à Rome

Afficher l'image d'origine

"Les fameux "dubia" sont confiés au pape. C'est précisément à lui qu'il est demandé de répondre. En 2017, cinq cents ans après la révolte de Martin Luther, après l'exaltation du moine rebelle proposée par François lui-même, Burke et les autres cardinaux n'apostrophent pas le pape avec les vocables luthériens ( «antéchrist», «imposteur», «serviteur du diable »...); il ne délégitiment pas son autorité: ils lui demandent de se prononcer, de parler, enfin, clairement. Peut-être convaincus que le pape n'a pas le courage de contredire ouvertement ses prédécesseurs; ou bien se confiant à l'Esprit Saint, qui, selon de nombreux théologiens, plutôt que «choisir» le pape, comme on le dit souvent à tort, empêche qu'il puisse proclamer solennellement, ex cathedra, l'hérésie explicite.
     Le Pape, et c'est l'enseignement traditionnel de l'Eglise et de l'histoire, peut faire des erreurs à la fois dans sa vie personnelle et en tant que théologien privé. Saint Vincent de Lérins écrivait: «Dieu donne certains papes, d'autres, il les tolère, d'autres encore, il les inflige».
     Juste après la proclamation du dogme de l'infaillibilité pontificale (1870), le bienheureux cardinal John Henry Newman, dans la Lettre au duc de Norfolk voulut en clarifier la signification, conscient des banalisations et des malentendus qui en découleraient: «Avec tout cela, je suis loin de dire que les papes n'ont jamais tort; qu'on ne doit jamais s'opposer à eux, ou que leurs excommunications ont toujours un effet. Je ne suis pas tenu de défendre la politique et les actes des papes individuels ... Indubitablement, il y a des actions des papes auxquelles personne n'aimerait avoir pris part». Et il ajoutait que l'Eglise enseignante n'a pas toujours été dans l'histoire, «l'instrument le plus actif de l' infaillibilité: qu'on voie le cas de la crise arienne»: «Pierre fut-il infaillible, quand à Antioche Paul s'opposa à lui en face? Ou saint Victor fut-il infaillible quand il sépara de sa communion les Églises d'Asie, ou Libère quand il excommunia saint Athanase ?... ».
     En argumentant ainsi, Newman rappelait de ne rien dire de nouveau, mais de rester dans le sillage de la pensée millénaire de l'Eglise".

Rombouts Theodor - reniement détail

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire