Evénements

Bonnes nouvelles en série aux Etats-Unis


Les députés américains ont adopté [le 24 janvier 2017] par 238 voix contre 183 une proposition de loi de Chris Smith intitulée « Pas de financement de l’avortement par le contribuable ». 
Ce texte interdit tout financement public de l’avortement. En fait, il rend permanent l’amendement Hyde qui devait être voté tous les ans. Et il supprime aussi tout financement public des programmes de l’Obamacare comportant une aide à l’avortement (en attendant la suppression prévue de l’Obamacare). 

La Maison Blanche a réagi en disant que « le gouvernement soutient » cette proposition de loi. [...] Mais il faut encore qu’elle passe au Sénat. [YD]

NDLR : Il demeure un scandale sans nom que la défense de la Vie soit mise aux voix.


44e Marche pour la Vie à Washington.

Afficher l'image d'origine 

Pour la première fois, la Maison Blanche aura un représentant officiel, qui prendra la parole : Kellyanne Conway, qui est l’un des trois « counselors to the President » (membres dirigeants du bureau exécutif du président). Kellyanne Conway était présidente du comité politique de Ted Cruz et fut engagée comme gestionnaire de la campagne de Donald Trump dès que Ted Cruz abandonna la partie. Elle aime dire que nous sommes à l’ère de l’échographie et que nous savons ce qu’est la vie quand nous en voyons une.[...] Le vice-président Mike Pence participera également à la Marche pour la Vie et prendra la parole. Là c'est une première véritablement historique. [YD]
The  is so important. To all of you marching --- you have my full support!
Donald Trump: La Marche pour la Vie est si importante. A vous tous qui marchez – vous avez mon entier soutien !



Mike Pence speaks at the  in Washington, DC: "Life is winning again in America" http://cnn.it/2katPQn 
Mike Pence parle à la Marche pour la Vie à Washington : « la vie est de nouveau gagnante en Amérique. »
Thanks to everyone who came to DC today for  and show their support for life and 
Tweet du porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer :
Merci à tous ceux qui sont venus à Washington aujourd’hui à la Marche pour la Vie pour montrer leur soutien à la vie et à l’adoption.

Réaction des mortifères

Suite au décret de Donald Trump interdisant le financement des ONG internationales pourvoyeuses d’avortements, Lilianne Ploumen, ministre néerlandaise de la Coopération, annonce qu’elle prend l’initiative d'un fonds international (à hauteur de 600 millions de dollars) pour offrir aux femmes des pays en voie de développement un accès à la contraception et à l’avortement. 
Elle cite [un] lobby selon lequel la mesure décidée par Donald Trump provoquera 6,5 millions de grossesses non désirées, 2,1 millions d’avortements à risque, et la mort de 21.700 mères. Sic. (On appréciera la précision...)


Nomination d'un juge conservateur à la Cour suprême


[Le président Trump] a décidé de nommer le juge conservateur Neil Gorsuch, 49 ans, à la Cour Suprême. C’est Donald Trump lui-même qui a annoncé cette nomination de la Maison Blanche, en rappelant qu’il s’était engagé, lors de sa campagne électorale, à trouver « le meilleur juge du pays » pour la Cour.  
Neil Gorsuch est surtout connu pour appartenir, comme le juge suprême Scalia décédé en février et qu’il va remplacer à la Cour, à l’école de jurisprudence américaine originaliste qui allègue que la Constitution est celle écrite et ne va pas interprétée sur la base des modes du moment et des changements de société. C’est un document légal qui vaut pour ce qu’il dit et non par ce qu’il n’affirme pas mais qu’un groupe de juges voudrait lui faire dire.  
Comme juge fédéral, Gorsuch s’était prononcé contre la désastreuse réforme sanitaire Obamacare qui incluait la contraception dans la couverture maladie en arguant du fait que cela s’opposait à la liberté des groupes religieux.  
Il n’a jamais émis de verdict [public] sur l’avortement mais ses paroles ne laissent pas beaucoup de place aux doutes sur sa ligne pro-vie : « tous les êtres humains ont une valeur intrinsèque et qu’une tierce personne retire volontairement une vie humaine est toujours une erreur », avait-il écrit dans un livre traitant de l’euthanasie, paroles qui s’appliquent tout autant à l’avortement. [Source]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire