Eglise de France

Ordinations sacerdotales

Les chiffres pour 2016, par Renaissance catholique

L’année 2016 est globalement au niveau bas de 2015, avec une remontée des prêtres diocésains français et une baisse des religieux étrangers. Rappelons que le déclin est continu depuis les années d’après-guerre où on ordonnait plus de 1 000 prêtres chaque année.
6 nouveaux prêtres sur 10 (59 %) ne sont pas entrés dans le clergé de leur diocèse (46 % ont rejoint une société de prêtres ou une communauté religieuse), un tiers (28 %) vient de Paris ou Versailles. Plus d'un nouveau prêtre sur cinq (21 %) a été ordonné dans la liturgie traditionnelle.
En 2016, 24 prêtres soit 50% des non diocésains français ordonnés célèbrent la liturgie selon la forme extraordinaire : Bénédictins 2, Fraternité Saint-Pie X 7, Fraternité Saint-Pierre 6, Institut du Bon-Pasteur 1, Institut du Christ-Roi 8.
Près de la moitié (46) des diocèses ont eu au moins une ordination en 2014, 37 en 2015, 36 en 2016.
La chute des ordinations a commencé à partir de 1952 ; elle a été suivie de la chute de la pratique religieuse et des baptêmes à partir de 1972 soit vingt ans plus tard.
En baisse depuis 1952, les ordinations de prêtres français ont connu un point bas historique en 2015, avec une légère remontée en 2016 qui devrait se confirmer en 2017 si on en croit les ordinations diaconales de cette année.
En 2016, on comptait un peu moins de 16 000 prêtres en France, nombre en baisse de 600 à 650 chaque année en raison des 700 à 800 décès annuels. Compte tenu de la tendance quasi-prévisible, la France comptera autour de 10 000 prêtres dans dix ans.

 Année : Diocésains français + Non-diocésains français = Total

2014 : 76 + 75 = 151
(étrangers : 13 + 15 = 28)
2015 : 50 + 60 = 110
(étrangers : 24 + 10 = 34)
2016 : 48 + 73 = 121
(étrangers : 11 + 14 = 25)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire