Eglise

Prêtres mariés, choix du Vicaire par le peuple...

Et bientôt le serment de haine à la royauté et de fidélité à la république ?


Résultat de recherche d'images pour "constitution civile du clergé"

« Les nouveautés bergogliennes n'ont pas de fin et il en est arrivé deux autres: la préannonce d'une «réflexion» sur l'ordination d'hommes mariés et l'annonce d'une consultation pour choisir le nouveau vicaire de Rome. Il s'agit de deux nouveautés de signe réformateur, sinon retentissantes: sur l'ordination d'hommes mariés dans des communautés qui ne disposent pas de prêtres célibataires, on réfléchit depuis longtemps, la seule nouveauté est que le pape en parle; tandis que la consultation pour choisir le vicaire - qui n'a jamais eu lieu - étend à Rome ce qui est déjà fait, plus ou moins, dans tous les diocèses.
     La consultation pour la sélection du nouveau vicaire de Rome n'est pas un projet à mettre à l'étude, elle est déjà en acte, après l'annonce faite par François lors d'une rencontre à Saint-Jean de Latran avec les «curés Préfets» (?), qui sont un trentaine: prêtres et laïcs du diocèse, à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 12 Avril, peuvent écrire au pape, indiquant exigences, profil et noms pour le poste. Le cardinal Agostino Vallini, vicaire actuel, aura 77 ans dans un mois, et le pape a l'intention de lui nommer un successeur au printemps ».

« Cela ressemble beaucoup à une mesure démagogique (une de plus), destinée à confirmer auprès de l'opinion publique l'image d'un pape à l'écoute, proche du peuple, et à insérer encore plus profondément l'Eglise dans le système "démocratique". Sauf qu'au vu du gouvernement autocratique qui est la marque de François, on peut penser que les fidèles sont consultés pour la forme, et que le Pape a déjà sa petite idée ».

Résultat de recherche d'images pour "talleyrand"Résultat de recherche d'images pour "constitution civile choix des curés par le peuple"
Talleyrand. - Le serment forcé du clergé.

Résultat de recherche d'images pour "jean-louis debré"

« Salut Marianne pleine de force, le peuple est avec toi. Le fruit de tes entrailles, la République, est béni. Sainte Marianne, délivre-nous, vierge de la liberté, des rois et des papes. Ainsi soit-il ».
Jean-Louis Debré

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire