Lettre mensuelle aux membres et sympathisants de la Confrérie Royale - 25 juin 2018 :

Lettre mensuelle aux membres et sympathisants
de la

Confrérie Royale

- 25 juin 2018 -

https://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_7777024_201806232326452.jpg

« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé »

Dévotion au Sacré-Cœur, culte de l’Amour


Les atrocités et les douleurs de la Passion ne suffisaient pas aux Juifs, il leur fallait encore accomplir un outrage de plus. De sa lance, le soldat ouvrit le côté du Christ. Telle une clef, la lance du soldat nous ouvre la porte. Bien plus que la lance, c’est le Cœur même de Notre Seigneur qui est la véritable clef. Le côté transpercé, comme à « cœur ouvert », Notre-Seigneur veut que nous allions à Lui. « Quoi de plus pur que ce sang ? Quoi de plus salutaire que cette blessure ? » dira Saint Augustin.
« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé » et l’Époux, le côté transpercé, le « cœur ouvert » donne vie à l’Église. Elle qui est sortie de ce côté transpercé doit sans cesse revenir à son origine : l’amour du Cœur de Jésus. De haut de la croix, Notre-Seigneur voit les misères et les horreurs des hommes, Il scrute chacun de nos actes. Depuis déjà plusieurs siècles, notre pays a vu ses fils tant aimés du Père devenir des fils de malédiction. L’ancienne lance qui leur avait ouvert la porte de la vie, ils l’ont retournée vers eux-mêmes et ils ont détourné leurs regards. Pour ces raisons, nous avons un devoir d’expiation, de réparation, et de faire amende honorable au Cœur Sacré de Jésus. Dans cette auguste mission, Notre Seigneur ne nous a-t-Il pas dit : « Voici que je suis avec vous jusqu’à la fin du monde » et aussi « je demanderai au Père, et Il vous donnera un autre Paraclet, l’Esprit de vérité ». Alors, avec de telles promesses, nous pouvons courageusement nous engager dans cette mission.

Vitrail-du-Sacre-Coeur.jpg
  1. « ILS REGARDERONT CELUI QU’ILS ONT TRANSPERCÉ », LUI QUI EST LE PAIN DESCENDU DU CIEL.

Le mois de Juin est traditionnellement consacré au Sacré Cœur de Jésus. L’Église dans sa grande sagesse et par sa vénérable liturgie nous conduit. Elle nous envoie l’Esprit Paraclet en la fête de Pentecôte, nous fait ensuite contempler le mystère de la Très Sainte Trinité, puis nous fait adorer l’adorable corps de Jésus-Christ sous les voiles du Saint-Sacrement avec la « Fête Dieu. » À présent nous devons nous approcher plus particulièrement du Sacré Cœur de Jésus, brasier d’amour. Que ce temps liturgique est riche, qu’il est révélateur de la sagesse de l’Église ! Alors, si nous trouvons que l’Église nous propose bon nombre de fêtes entre la fin mai et début juin, il faut y voir une logique, bien plus, l’expression de la sagesse de l’Église. Si la fête du Sacré-Cœur est si proche de celle du Saint-Sacrement, n’est-ce pas pour mieux exprimer le lien très étroit entre les deux ? C’est Notre-Seigneur qui l’a voulu ainsi. Ce désir, Il l’a lui-même exprimé alors que Marguerite-Marie était en prière devant l’Eucharistie.
D’ailleurs, Notre Seigneur n’a-t-Il pas demandé à Sainte Marguerite-Marie la communion réparatrice du vendredi et la pratique de l’heure sainte. En allant devant la Sainte Hostie, nous rencontrons le divin Cœur de Jésus. Disons aussi que la dévotion au Sacré Cœur peut indéniablement avoir une grande influence sur nos communions : plus la dévotion grandit en nous, plus elle nous pousse à toujours mieux communier. Avec la douloureuse Passion, l’Eucharistie est la plus profonde manifestation de l’extrême amour de Jésus pour nous.

https://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5249275_201510303105404.jpg
  1. « ILS REGARDERONT CELUI QU’ILS ONT TRANSPERCÉ », LUI QUI EST AMOUR.


« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé ». Les hommes ayant désappris l’amour, le Sacré Cœur est le seul à pouvoir réapprendre l’Amour, car Il est l’Amour. Alors Bien-Chers Confrères, ne perdons pas de vue l’essentiel : le Crucifié. C’est Jésus Crucifié qui laisse son Cœur être transpercé de la lance. Allons à lui et offrons-lui quelques consolations. Oh, nous aimons le Sacré Cœur, mais pensons-nous, devant les images du Sacré Cœur, à toutes les douleurs qu’Il a dû endurer pour nous, dans sa douloureuse Passion ?
Marguerite-Marie a été la grande propagatrice de l’amour du Cœur de Jésus, de son Sacré Cœur. L’objet propre de cette dévotion n’est autre que le divin amour, par lequel Jésus s’est livré pour nous. Et Jésus l’a lui-même dit à Sainte Marguerite-Marie, en montrant son Cœur de chair : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. »
« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé. » Le Sacré-Cœur est comme le soleil qui doit éclairer et réchauffer nos propres cœurs. « Ce Sacré-Cœur m’était représenté comme un soleil brillant d’une éclatante lumière, dont les rayons tout ardents donnaient à plomb sur mon cœur. » dira Sainte Marguerite-Marie. L’amour de Dieu fait homme demande notre dévotion, nous ne saurions la lui refuser. Saint Bonaventure ne dit-il pas en commentant le chapitre 19, 31-37 du Saint Évangile de Jean : « Riche trésor, précieuse perle est votre Cœur, très bon Jésus ; nous les trouvons dans le champ labouré de votre corps. Qui rejetterait cette perle ? » Aimons Celui qui est Amour, aimons ce Cœur qui a tant aimé les hommes.

Sauvegarde Sacré Coeur.jpg
  1. « ILS REGARDERONT CELUI QU’ILS ONT TRANSPERCÉ », JÉSUS-CHRIST A UN MESSAGE POUR LE ROI (1).


Parmi les hommes, il en est un que Notre-Seigneur désigne comme le « fils aîné de son Sacré Cœur », c’est le Roi : « Fais savoir au fils aîné de mon Sacré Cœur, que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte Enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu’il fera de lui-même à mon Cœur adorable, qui veut triompher du sien, et par son entremise de celui des grands de la terre. » Ainsi Marguerite-Marie a-t-elle formulé le message que Notre-Seigneur, au temps de Louis XIV, aurait voulu que l’on transmette à la personne du Roi. Il reste que ce message est d’une actualité certaine. Il nous faut sans cesse renouveler notre consécration, travailler au règne du Sacré Cœur dans notre pays, au sein de nos familles. Notre-Seigneur veut régner dans les cœurs de tous ses fils, Il veut toujours s’établir dans le cœur de son fils aîné.
Le 10 février 1792, alors qu’il est déjà prisonnier, Louis XVI serait entré à Notre-Dame pour se consacrer lui, sa famille et son royaume au Sacré Cœur. Ainsi, prenons cette démarche pour modèle. Dans les troubles actuels, l’instabilité politique, l’immoralité du peuple, la dévastation des mœurs, l’invasion islamique, le rejet de Dieu… consacrons-nous au Sacré Cœur ! Tant de bénédictions et de grâces nous serons assurées.
En ce mois de juin, en récitant les litanies du Sacré Cœur, pensons à tous ces hommes, à toutes ces femmes et à tous ces enfants qui avaient le Sacré Cœur attaché à leurs vêtements, signe de leur fidélité à Dieu et au Roi, son lieutenant. Souvent, ils sont allés jusqu’au sacrifice d’eux-mêmes. À leur exemple, nous devons avoir le Sacré Cœur en quelque sorte brodé « dans la peau ». Face aux grands tourments dont souffre notre pays, cherchons notre secours dans le Sacré Cœur.
Chaque jour, regardons Celui qu’ils ont transpercé et donnons-lui notre cœur. Jésus très aimant et très obéissant rendez nos cœurs semblables au vôtre.

Que cela soit-ainsi !

Abbé Louis-Samson de La Ferté

1 - année 1689.

Coeur de Jésus.jpg

24 juin

250e anniversaire de la mort de la 

Reine Marie Leszczinska

Introductrice de la Fête du Sacré-Coeur 
dans tout le Royaume (1765)

Description de cette image, également commentée ci-après

L’image contient peut-être : texte
Décès transcrit sur le registre de la paroisse... Saint-Denis d'Evreux.
C'est dire combien nos ancêtres de province étaient touchés par les événements de la vie de Famille royale.


La Confrérie royale vous invite à réciter le psaume De profundis pour le repos de l'âme de notre Reine.


De profundis clamavi ad te, Domine, Domine, exaudi vocem meam.
Fiant aures tuæ intendentes in vocem deprecationis meæ.
Si iniquitates observaveris, Domine, Domine, quis sustinebit ?
Quia apud te propitiatio est, et propter legem tuam sustinui te, Domine.
Sustinuit anima mea in verbo ejus, speravit anima mea in Domino.
A custodia matutina usque ad noctem, speret Israël in Domino.
Quia apud Dominum misericordia, et copiosa apud eum redemptio.
Et ipse redimet Israël ex omnibus iniquitatibus ejus.
Requiem aeternam dona eis Domine, et lux perpetua luceat eis.

V/ A porta inferi.
R/ Erue, Domine, animam ejus.

V/ Requiescat in pace. R/ Amen.

V/ Domine exaudi orationem meam.
R/ Et clamor ad Te veniat.

Oremus. Deus, indulgentiárum Dómine : da ánimæ fámulæ tuæ Mariæ Reginæ nostræ, cuius anniversárium depositiónis diem commemorámus, refrigérii sedem, quiétis beatitúdinem et lúminis claritátem. Per Dóminum. R/ Amen.
Résultat de recherche d'images pour "marie leszczynska armes"

Fichier:Marie Leszczyńska, reine de France (original copy) by Jean-Marc Nattier.png

Evénement

Inhumation du maréchal de Broglie pour le 3e centenaire de sa naissance

Tableau représentant le Maréchal de France, Victor-François de Broglie

Le cercueil a été déposé au fond d’une fosse spécialement creusée dans le chœur de l’église Saint-Martin de Broglie
Le maréchal de France et chef de l'armée contre-révolutionnaire a dû se retourner dans son cercueil en étant conduit parmi les drapeaux tricolores de la Révolution...

Des anciens combattants ont accueilli le retour du corps du maréchal Victor-François de Broglie, décédé en 1804 à Münster en Allemagne. S.Exc.R. l'évêque aux Armées a célébré la Messe d'inhumation, en présence du R.P. abbé du Bec-Hellouin, dans le chœur de l’église Saint-Martin du village, du corps qui reposait depuis 1976 dans la chapelle de la demeure des Broglie, après une première inhumation dans la cathédrale de Münster. Des membres du gouvernement et le préfet étaient présents, tandis que des activistes de La libre Pensée perturbaient la cérémonie.

Signature de Victor-François de Broglie« Le rapatriement de la dépouille mortelle de mon aïeul, avait alors été accompagné d’un détachement militaire. Mais la mort brutale de mon père [assassiné à Paris, le 24 décembre 1976, Ndlr], trois mois après, avait suspendu l’inhumation du maréchal prévue dans le chœur de l’église de Broglie », précise Philippe-Maurice de Broglie, le fils du prince Jean de Broglie qui avait obtenu le premier rapatriement.


François-Marie (1718-1804),
comte de Broglie,
duc de Broglie,
prince de Broglie et du Saint-Empire

Fils aîné de François-Marie de Broglie (1671-1745), il épouse en secondes noces en 1752 Louise Crozat, qui lui donne douze autres enfants. Après avoir combattu, âgé de quinze ans, en Italie comme capitaine de cavalerie en 1734 aux batailles de Parme et de Guastalla, il commande le régiment d'infanterie de Luxembourgjusqu'en 1736. En 1741, il participe à la campagne de Bohême sous les ordres du maréchal de Saxe et est fait le 1er mars de cette année aide-major général de l'infanterie. Promu brigadier le 26 avril 1742, puis major général de l'infanterie le 1er avril 1743, à la suite de deux blessures, il sert dans les armées de Bavière, de Haute-Alsace, et du Rhin, pour être finalement promu maréchal de camp le 1er mai 1745. À la mort de son père, il lui succède au titre de duc de Broglie, s'étant fait appeler jusque-là comte de Broglie. Il sert ensuite en Flandres et, la paix revenue, il est nommé lieutenant-général le 10 mai 1748. 
Au début de la guerre de Sept Ans, il combat sous les ordres du maréchal d'Estrées à Hastenbeck, pour être ensuite détaché dans l'armée du prince de Soubise, où il a l'infortune d'être battu au désastre de Rossbach, mais, ayant pu garder ses troupes réunies, il peut se retirer à Hanovre. Bien qu'il commande à Hesse et qu'il est à la tête de l'avant garde de Soubise, l'inimitié du maréchal de Belle-Isle l'empêche de recevoir le commandement d'une armée. Bien au contraire, il sert sous les ordres du marquis de Contades en Allemagne où il remporte la victoire de Bergen le 3 avril 1759. À la suite de la seconde bataille de Minden où Contades est battu, le roi le remplace par Broglie, et il est fait maréchal de France le 16 décembre 1759. 
L’empereur François Ier le fait prince du Saint-Empire romain germanique en 1759, titre qui s’est conservé dans la famille, en reconnaissance des services qu'il lui a rendus dans la guerre contre la Prusse. Il est néanmoins disgracié à la suite de la défaite de Vellinghausen le 13 juillet 1761. Durant les années 1770, Broglie est gouverneur des Trois-Évêchés, puis d'Alsace. Il commande les troupes que Louis XVI a rassemblées autour de Versailles au début de la Révolution. Louis XVI le nomme secrétaire d'État à la Guerre le 11 juillet 1789. Il n'y reste que quelques jours. Il émigre lors du rappel de Jacques Necker le 16 juillet 1789 et commande l'armée contre-révolutionnaire de Condé en 1792 qui opère en Champagne pendant [l'incursion] austro-prussienne. 
En 1797 il se rend en Russie, puis à Rīga en 1798, et finalement à Münster où il meurt, ayant refusé de retourner en France. En 1976, sa dépouille est rapatriée en France et, en 2018, inhumée dans le choeur de l'église Saint Martin de Broglie (Source).
Au nombre de ses états de services, l’ancêtre de l’illustre famille s’était distingué durant la Guerre de sept ans, ce qui lui valut le surnom de « Vainqueur de Bergen ». Le 12 juillet 1789, à la chute de Necker, le roi Louis XVI le nomma ministre de la Guerre, avant de renoncer quelques jours plus tard, provoquant la démission et le départ du fier maréchal. L’espoir d’un rétablissement monarchique s’éloignant, Victor-François de Broglie demanda l’asile en Russie, avant que la rigueur du climat le pousse finalement à s’installer à Münster en 1801. Entre-temps, il apprit la mort de son fils Victor, guillotiné le 27 juin 1794. (source : Paris-Normandie)

Monaco

Palais Princier de Monaco

Le prince de Monaco à Lérins



S.A.S. le prince de Monaco s'est rendu sur l'île Saint-Honorat en compagnie notamment de son archevêque, S.Exc.R. Mgr Bernard Barsi, et de S.A.R. le prince Serge de Yougoslavie. Le prince est un donateur du projet de restauration du patrimoine de l'île, notamment la chapelle Saint-Sauveur.

chapelle-gt-detail


Grâce de renouveau de vie spirituelle et de ferveur reçue lors du pèlerinage de la Légitimité au Puy-en-Velay :

Le Puy-en-Velay.jpg


Nous avons reçu ces jours-ci le témoignage suivant, qui tient en peu de mots mais qui illustre cependant de manière éloquente les grandes grâces dont le pèlerinage annuel de la Confrérie Royale au Puy-en-Velay peut être l'occasion. S'il y a - et nous en avons publié les récits - des grâces de guérison physique, les grâces de guérison intérieure, moins spectaculaire, ne sont toutefois pas les moindres.
Merci à T. qui a tenu à témoigner de la grâce reçue, et - par dessus-tout - merci à Notre-Seigneur et à Notre-Dame pour leurs bienfaits et leur sollicitude !

« Je vous fais parvenir la grâce que j’ai reçue lors du pèlerinage du Puy.
Jusqu’au pèlerinage au Puy en 2018 et ce, depuis presque une année, je m’étais fortement éloigné de la religion, ayant décidé de vivre ma vie. Je ne priais que très peu. Durant ce dernier pèlerinage, au cours de l’adoration guidée par vous-même, vos paroles ont suscité en moi un grand réveil de foi de façon instantanée. A partir de ce moment là, je me suis remis à prier de toute la ferveur de mon âme, priant par exemple un rosaire par jour (chose que je ne faisais pas avant). J’ai l’intime conviction d’avoir reçu du Ciel une immense grâce pour ce retour à la Foi. T. »


2 Saints Coeurs - Copie.jpg

17 juin


Ex-voto offert le samedi 27 mai 2017
en la cathédrale-basilique du Puy-en-Velay
par la Confrérie Royale 
"au Sacré-Coeur de Jésus"
afin de Lui rappeler Sa promesse
que le Roi de France est le 
FILS AÎNE DE SON SACRE-COEUR
comme Il le déclara en juin 1689
à sainte Marguerite-Marie Alacoque à Paray.

Résultat de recherche d'images pour "louis xx"

Résultat de recherche d'images pour "drapeau blanc fleurdelysé sacré-coeur" Résultat de recherche d'images pour "drapeau blanc fleurdelysé sacré-coeur"

Dans la lettre numéro 100 – lettre qui ne porte pas de date mais qui fut écrite après le 17 juin 1689 – , après lui avoir décrit les grâces que la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus fera pleuvoir sur l’Ordre de la Visitation, sainte Marguerite-Marie confie ceci à la Révérende Mère de Saumaise, supérieure du monastère de Dijon : « Et voici les paroles que j’entendis au sujet de notre Roi : Fais savoir au Fils aîné de Mon Sacré-Coeur, que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de Ma sainte Enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle… », suivent alors les fameuses demandes à l’intention du Souverain (in « Vie et oeuvres de la Bienheureuse Marguerite-Marie Alacoque » – 3ème édition, par Monseigneur Gauthey, tome deuxième, p. 436).




Le 17 juin 1689 fut le vendredi du Sacré-Coeur.

Evénement


Nouvelle inondation de la grotte de Lourdes

ce mercredi 13 juin à partir de 3h du matin.

Espagne

Escudo del ducado del infantado.svg

Décès du duc de l'Infantado, Grand d'Espagne

Ici avec sa fille Almudena, son successeur.

Né en 1941 dans l'une des plus anciennes familles de la noblesse espagnole, S.Exc. Inigo de Arteaga Martin, 19e duc de l'Infantado, était 15e marquis d'Armunie, 20e de Santillana, 14e d'Ariza, 18e de Laula, 10e de Valmediano, 18e de Cea, 22e comte de Saldaña, 20e du Real de Manzanares, 13e de la Monclova, 7e de Corres, 5e de Santiago, 22e seigneur de la Maison et du Palais de Lazcano, Almirante de Aragón, 5 fois Grand d'Espagne, Grand-Croix de l'Ordre du Mérite naval (Source : N&R).

Saxe-Weimar-Eisenach

Mort du neveu du grand-duc de Saxe-Weimar



S.A.S. le prince Georges-Constantin de Saxe-Weimar-Eisenach est décédé suite à une chute de cheval le 9 juin dernier près d’Apethorn Palace dans le Northamptonshire en Angleterre. Le prince était le fils du prince Guillaume de Saxe-Weimar-Eisenach et d’Eva Kovarcz. Né à Munich le 13 avril 1977, il avait épousé à Weimar 2015 Olivia Page. R.I.P.


Espagne



Cérémonie de l'Ordre militaire de Saint Herménégilde à l'Escorial.



3 juin

Résultat de recherche d'images pour "ste clotilde"

S a i n t e   C l o t i l d e,
Mère de la Patrie,
notre Première Reine,
priez pour nous !