Citation

"Ce que je reproche à M. de Villèle, c'est d'être parvenu avec une adresse infinie à altérer les sentiments d'hommes qui avaient sacrifié jusque là tout à l'honneur, pour les entraîner dans les voies basses et quelquefois honteuses de l'intérêt personnel et du lucre".
Ferdinand de Berthier,
Souvenirs d'un ultraroyaliste (1815-1832).

"Remarquons bien - car ceci est important pour notre étude - que Berthier parle des sentiments corrompus, de la perte du sens de l'honneur que ces royalistes avaient acquis d'instinct en l'héritant de leurs aïeux. Berthier ne dit pas que leur raison était corrompue, tout simplement parce que, comme nous l'avons dit, ces hommes étaient guidés par les sentiments plus que par la raison : il n'y avait ni science ni conscience de la situation politique créée par les institutions chez ces royalistes qui, avec Chateaubriand, n'avaient pas su entendre Joseph de Maistre quand il écrivait : "Sachez être royalistes. Autrefois, c'était un instinct, aujourd'hui c'est une science", et qui n'avaient pas sur juger par les causes les institutions de la Charte".
Manifeste légitimiste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire